Quelques faits

Conflits d’intérêts

lire la pièce jointe : Conflits d’intérêts

Les mensonges et menaces d’Enedis

On n’arrête pas le progrès !

ATTENTION : Harcèlement téléphonique, voire physique

Pour tenter de faire craquer les citoyens lucides et courageux qui refusent les compteurs Linky, les installateurs s’autorisent souvent à les harceler par téléphone : jusqu’à 30 appels par jour ! Si cela vous arrive, notez soigneusement les jours, heures et minutes des appels, dites à votre interlocuteur que vous allez porter plainte et, si le harcèlement continue, faites-le réellement, au commissariat ou à la gendarmerie, et écrivez au procureur de la République : ces méthodes sont illégales et condamnées par la loi. Filmez (ou faites filmer par un voisin) ces agissements indignes.

Rumeurs

5COM a bien retenu la leçon donnée par Enedis ; exemple d’agissement de cette entreprise à Quiéry-la-Motte.

Pour persuader les opposants au compteur « intelligent », le personnel du sous-traitant n’hésite pas à dire ceci :

  • Si vous ne changez pas de compteur, les relevés de compteurs vous seront facturés 60 € ; une autre personne vous dira que c’est 80 € !
  • Si vous ne changez pas, en 2022, ce sera obligatoire et vous devrez payer –au choix ?- 450, 500 ou 800 € ! C’est selon l’interlocuteur !
  • C’est une directive européenne, donc c’est obligatoire. D’ailleurs, c’est obligatoire en Allemagne… et en Italie (c’est d’ailleurs vrai pour ce dernier pays)
  • Il y aura une loi qui obligera à ce nouveau compteur –ce qui signifie que cette loi n’existe pas !!

Quand on demande sur quoi s’appuient ces « affirmations », le silence s’installe. Tout est bon pour faire passer le produit. Même l’argument qu’on ne peut pas arrêter le progrès ! Bien sûr Enedis ne dira pas qu’il a dit cela. Il dira que ce sont les sous-traitants qui ont ce langage. Le problème est que les sous-traitants ont été briefés par Enedis !

Non, vous n’allez pas payer le compteur, ni une somme mensuelle, ni une amende, ni avoir l’électricité coupée, etc.

Les dirigeants de l’industriel Enedis et ses sous-traitants (payés au nombre de compteurs posés) diffusent des rumeurs, y compris par courrier officiel, pour tenter d’intimider les citoyens et les pousser à ouvrir d’eux-mêmes leur porte. Voici quelques exemples de ces mensonges et menaces :

– « Si vous refusez le compteur Linky, vous allez payer une amende » : FAUX

Les parlementaires n’ont pas voté cette disposition.

– « Si vous refusez le compteur Linky aujourd’hui alors qu’il n’est pas facturé, on vous l’imposera plus tard et vous devrez alors le payer » : FAUX

Les compteurs sont payés par une partie de nos factures d’électricité (environ 40% du montant), le TURPE : Tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité.

– « Si vous refusez le compteur Linky, vous devrez payer une somme mensuelle » : FAUX

Aucune disposition de ce genre n’a été votée.

– « Si vous refusez le compteur Linky, nous allons vous couper l’électricité » : FAUX

C’est illégal. Si jamais cela arrivait, il faut déposer immédiatement une plainte, avertir les médias locaux, exiger aussi l’intervention de votre maire : il se doit de protéger ses administrés.

– « Si vous avez des panneaux photovoltaïques, vous êtes obligé de prendre le Linky » (ou, variante, « un décret est en préparation pour vous y obliger ») : FAUX

Attention donc si l’on vous propose de signer un nouveau contrat « mis à jour » : cette mise à jour concernera probablement Linky ! Ne signez rien, gardez vos contrats en cours…

Linky et les ondes électromagnétiques

La controverse sur les ondes électromagnétiques fait rage. Nul ne peut prouver que le système Linky n’est pas dangereux, cela nous suffit amplement pour refuser de servir de cobayes !

Lors des débats ou discussions sur Linky, la tactique désormais bien connue des communicants d’Enedis est d’essayer de rester le plus longtemps possible sur la question des ondes :

pour éviter de s’étendre sur les autres graves problèmes (mise en cause de la vie privée, augmentation des factures, appareils qui dysfonctionnent, instrumentalisation des communes à des fins industrielles et commerciales, etc.)

parce qu’ils vont pouvoir sur ce terrain se targuer de leur compétence industrielle et tenter de ramener les contradicteurs au rang d’ « ignorants » qu’il convient d’édifier ou d’ « inquiets » qu’il convient de rassurer…

parce qu’ils abaissent cette discussion pourtant très sérieuse avec des « éléments de langage » stupides comme ceux concernant…les légumes marinés.

 

Pour en savoir plus sur les mensonges de Bernard Lassus, directeur du projet Linky :

mensonges-Lassus d’Enedis_liste-agressions